Facebook   Viméo    Twitter

Menu

Search form

Course sensible

Ophélie Dumas, Course sensible
Grand projet, Design graphique - Multimédia, 2016
Le sport aujourd’hui s’intègre à une société pronant l’innovation, la performance et la rentabilité, mais aussi la recherche d’un état de bien-être pour l’homme. Nous sommes en effet confrontés à une surabondance de visuels (affiche, publicité, photographie, réseaux sociaux, télévision, magazine, etc.), d’évènements sportifs, qui conditionnent notre vision et orientent notre pratique vers la compétition, l’esthétique d’un corps athlétique, l’hygiène de vie saine, le progrès permanent et l’innovation technologique.
  • © Ophélie Dumas
  • © Ophélie Dumas
  • © Ophélie Dumas
  • © Ophélie Dumas

Descriptif

Informations

Cette médiatisation donne l’image de la société contemporaine : l’homme et la femme dans l’air du temps font du sport et le montrent. Les capacités physiques du sportif sont utilisées à des fins commerciales pour promouvoir une multitude d’objets connectés qui paraissent devenir indispensables à la pratique et qui contribuent à la rendre innovante. Le sportif adopte très rapidement ces outils, séduit par le fait de pouvoir capter, observer, analyser ses performances tel un médecin et de les comparer pour se perfectionner. La course à pied est en plein essor aujourd’hui et entre dans cette optique mais reste avant tout pratiquée comme un sport plaisir . De plus en plus de personne s’y engagent pour se défouler, prendre confiance, se maintenir en bonne santé, rechercher un état de bien-être. Les coureurs se prennent toute fois au jeu des nouveaux outils technologiques qui accompagnent la pratique, si bien que les plus expérimentés en deviennent dépendant. Ces derniers, privés de leur montre, peinent à ressentir leur course et à identifier la qualité de leurs perfomances. Comment pouvons-nous proposer une approche plus sensible au coureur qui le questionne d’abord sur ses émotions personnelles lors de la pratique sportive et qui lui apprenne à mieux connaître son corps et ses capacités ? Comment l’amener à se détacher de la performance au détriment de son ressenti et sa réelle motivation qui bien souvent se révèle être la recherche de sensation ?

Étudiant(s)
Ophélie Dumas
Titre
Course sensible
Type
Grand projet
Secteur
Design graphique - Multimédia
Année
2016