Facebook   Viméo    Twitter

Menu

Search form

Moi et une autre

Elsa Naude, Moi et une autre
Grand projet, Image imprimée, 2016
J’ai choisi de mener ce projet de diplôme comme une interrogation introspective en regard du genre.
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

Grâce à un aller retour entre différents médiums et intuitions, j’ai tenté de faire émerger de multiples réflexions, relatives aux normes de genre et à leur impact sur la construction identitaire. J’ y aborde des questionnements quotidiens, engendrés par une ambivalence fondamentale : comment me sentir bien dans mon corps de femme quand je suis dérangée par les regards des hommes, regards de désir que je pose à mon tour sur les femmes qui m’ entourent. La recherche que j’ ai amorcée tente de nourrir une réflexion plus globale sur les enjeux de la binarité du genre. Je tente de déconstruire les standards et pré-requis qu’elle impose.

Il m’ était nécessaire de proposer une représentation différente des féminités et des désirs féminins, dans laquelle je puisse me reconnaître et mieux m’affirmer. L’usage de la vue subjective est pour moi le moyen d’exprimer l’altérité que représente mon propre corps et ma difficulté à l’habiter. Cette vue me permet également de questionner le caractère voyeur du spectateur et sa neutralité. Exposer ainsi mon regard sur moi-même participe de ma réflexion autour de la mise en spectacle de l’intimité et de la sexualité.

J’interroge la porosité de l’ identité et des genres à travers des ateliers de transformations éphémères, dont je fais l’expérience à travers l’incarnation de personnages que j’invente. Ces performances me permettent d’éprouver
l’incidence de ces transformations sur mes interactions avec autrui, et de questionner la mise en scène de soi, au quotidien. Ces ateliers sont un hommage à une identité multiple et dispersée, et répondent au désir de s’autoriser à être quelqu’un d’autre.

Étudiant(s)
Elsa Naude
Titre
Moi et une autre
Type
Grand projet
Secteur
Image imprimée
Année
2016