Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Validation des acquis de l’expérience.

Pour accéder à la VAE, il faut remplir certaines conditions, Justifier de 3 années d’activité et demander une validation des acquis de l’expérience correspondant aux connaissances ou aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs.

Descriptif

Informations

Validation des acquis de l’expérience (VAE)

L’accès à la VAE au sein de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l’emploi d’une branche professionnelle, enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles visé à l’article L.335-6 du code de l’éducation. » (Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de Modernisation sociale) (Code du travail, Livre XI, article L.900-1).

Pour accéder à la VAE, il faut remplir certaines conditions :

- Justifier de 3 années d’activité : « Peuvent être prises en compte, au titre de la validation, l’ensemble des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre. La durée minimum d’activité requise ne peut être inférieure à 3 ans » (Loi no 2002-73 du 17 janvier 2002 de Modernisation sociale, article L.335.-I) ;

- Demander une validation des acquis de l’expérience correspondant aux connaissances ou aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs.

Dépôt des dossiers VAE du 19 septembre au 16 décembre 2016 :

École nationale supérieure des Arts Décoratifs
Service formation continue/VAE
31, rue d’Ulm
75240 Paris cedex 05

Dossier à fournir, composé de :

Le diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs peut aussi être délivré par la voie de la VAE (Cf. article 22 de l’arrêté du 15 février 2008), conformément à la procédure VAE créée par la loi de modernisation sociale n°2002-73 du 17 janvier 2002 (Cf. articles L.335-5, L335-6, L.613-3 ; L. 613-4 dans le code de l’éducation et L.900-1, L900-2 et L900-4-2 dans le code du travail).

Les candidats à la VAE acquittent des droits fixés annuellement par arrêté interministériel : un droit pour l’analyse de la recevabilité de la demande, un droit pour couvrir les frais de la procédure proprement dite. L’École peut également percevoir un montant pour une prestation d’accompagnement facultative du candidat après la déclaration de recevabilité.

<endresume>

L’examen des candidatures, les épreuves et le jury

  1. L’examen des candidatures se déroule en 2 phases
  • la commission de recevabilité est composée du directeur de l’établissement ou son représentant, du directeur des études, du coordonnateur du secteur dans lequel le candidat sollicite la VAE et de la personne en charge des dossiers VAE ;
  • le jury est constitué conformément aux dispositions régissant le diplôme postulé. Il comprend au moins 2 membres enseignants de l’École et au moins 2 personnalités extérieures, représentants qualifiés des professions.
  1. Les épreuves se déroulent en deux temps :
  • la rédaction de la deuxième partie du dossier de candidature, qui constitue le premier élément d’évaluation ;
  • l’entretien avec le jury et la présentation de travaux qui en constituent le deuxième volet.

Le candidat présente de façon formelle, raisonnée, méthodologique, un travail réalisé au cours des trois dernières années précédant la date de l’épreuve dans le souci de démontrer ses engagements par rapport aux champs artistique et professionnel et sa capacité à mobiliser un bagage historico-théorique de nature à  éclairer les différents paramètres et enjeux du travail présenté. Il est demandé au candidat de fournir au jury un dossier artistique attestant la continuité de son travail depuis son origine.

  1. La décision du jury peut prendre trois formes :
  • l’attribution du diplôme ;
  • la validation partielle des acquis : le jury précise alors les unités d’enseignement validées, et celles qui restent à acquérir. Il indique au candidat la formation à suivre à cet effet ;
  • le refus de validation.

Renseignements :

Madame Frédérique Lavie

Courriel : frederique.lavie@ensad.fr

T : 01 42 34 98 08