Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Le diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Le diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs est un diplôme délivré par le directeur de l’École au nom de l’État. Depuis 2012, ce diplôme confère à ses titulaires le grade de master.

Descriptif

Informations

 

Le diplôme de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs est décerné à l’élève qui a obtenu la totalité des crédits de son cursus (300 ECTS) et a soutenu avec succès son Mémoire ainsi que son projet de fin d’études (Grand projet), présenté devant un jury dont la composition est fixée par le directeur de l’École.

Le diplôme de l’École est délivré avec une spécialisation dans l’un des dix secteurs de formation offerts : Architecture intérieure, Cinéma d’animation, Art espace, Design graphique / multimédia, Design objet, Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo / vidéo, Scénographie.

Ce diplôme est certifié au niveau 1, code NSF 132f, par arrêté du 6 février 2008 portant enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles, publié au Journal officiel du 21 février 2008.

<endresume>

Poursuivre des études et recherches après l’obtention du diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs

L’entrée dans la vie professionnelle est la voie naturelle après obtention du diplôme. Les diplômés qui souhaitent poursuivre des études et recherches peuvent postuler :

  • à EnsadLab (Cycle de recherche de l’École - 3ans), dans le cadre d’un programme de recherche ou dans celui du doctorat Sciences-Art-Création-Recherche (SACRe) avec PSL.
  • dans une université ou grande école, en France et à l'étranger, dans le cadre des procédures d’admission propres à ces institutions, pour les détenteurs d’un diplôme conférant le grade de master. Il est rappelé que le diplôme de l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs confère le grade de master (depuis 2010). ex : master EDC de Sciences-po Paris

Les diplômés ont également la possibilité de se présenter aux concours d’accès à la fonction publique de catégorie A, notamment aux concours de recrutement des enseignants des écoles d’art, des écoles d’architecture ou de l’enseignement de second degré.