Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Naïve cruauté

Clémentine Giraud, Naïve cruauté
Grand projet, Image imprimée, 2016
Se souvenir, se remémorer sa petite cruauté Celle que l’on a oubliée, celle à laquelle on n’a jamais pensé. La naïve cruauté, comme j’aime l’appeler, est cette petite cruauté de l’enfance, celle qui n’a pas une répercussion certaine sur l’avenir. La petite cruauté d’antan reste en notre mémoire malgré l’âge et le temps qui passe.
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • Ensad - Image imprimée 2016 © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

Il suffit de demander à une personne ses souvenirs de sa propre cruauté et la pièce se remplit d’anecdotes. Se remplit de rire, de honte, de curieux qui se délectent de la méchanceté enfantine des autres et surtout racontent à leur tour. Tout le monde partage ses instants de roublardise, de barbarie, de sévice, c’est à qui aura été la plus maligne, le plus diabolique. En partant de témoignages réels récoltés auprès d’amis, famille et inconnu(e)s, j’ai réalisé un livre pour adulte basé sur cette régression qui apparait autant dans l’instant où l’on se remémore les faits, que dans cette curiosité perverse envers cette cruauté passée. Ainsi, je vous présente ce projetqui suit une involution au fil de l’ouvrage. La structure change, le dessin varie, les couleurs se désaturent, et le texte prend une autre tournure. Un livre presque à l’envers comme cet instant précieux où à votre âge vous vous remémorez «le massacre de la fourmilière du jardin où Michel a mis un pétard dans le trou; qu’il y avait des fourmis de partout, même que maman elle en a retrouvé contre la baie vitrée, que le gazon de papa était foutu et qu’en rentrant dans la maison on semait des fourmis encore agrippées au chandail, et que du coup elles avaient niché près de l’évier et que depuis ce jour-là, la maison en est infestée»; avec une grande mélancolie et presque l’envie de recommencer. Peut être qu’en le feuilletant vous vous souviendrez de vos propres moments de cruauté, peut être que vous vous retrouverez dans certains, et qui sait, peut être pourriez vous (re) essayer ?

Étudiant(s)
Clémentine Giraud
Titre
Naïve cruauté
Tipo
Grand projet
Secteur
Image imprimée
Année
2016