Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

New Orleans 2020

Bénédicte Enou, New Orleans 2020
Grand projet, Architecture intérieure, 2011
En 2100, les simulations quant à la montée du niveau de la mer, notamment formulées par la NASA, se situeront autour d’une moyenne mondiale d’un à deux mètres. Sous la question de l’eustatisme* se cache plus largement les problématiques climatiques globales liées au réchauffement de la planète. Aujourd’hui, la moitié de la population mondiale vit dans des zones côtières et sera concernée par la vulnérabilité littorale.
  • New Orleans 2020 Enou Bénédicte
  • New Orleans 2020 Enou Bénédicte
  • New Orleans 2020 Enou Bénédicte

Descriptif

Informations

Le scénario fondateur du projet formule une approche de la ville sédimentaire. Après une catastrophe climatique, comment une ville doit-elle se reconstruire ? De même que l’on parle de résilience écologique (capacité d’un écosystème, d’un habitat, d’une population à retrouver un fonctionnement et un développement normal après avoir subi une perturbation importante), le projet privilégie le concept de « résilience urbaine ». Comment une ville peut-elle se régénérer et envisager une évolution sous pressions climatiques ?

Notre attention s’est portée sur le redéveloppement urbain de  la Nouvelle-Orléans, en Louisiane (USA). Ravagée en 2005 par l’ouragan Katrina, la ville fait aujourd’hui l’objet de programmes de reconstruction. Notre objectif est donc d’avoir une double approche : proposer un projet alternatif à la reconstruction de la ville, pour les environs 2020 et simultanément, le penser comme un projet d’anticipation à la hausse du niveau de la mer. En utilisant l’eau comme un élément de revalorisation du territoire, ce projet aux enjeux contemporains et prospectifs ouvre une perspective de coexistence et de réconciliation avec cet élément. Nourri par la volonté d’exprimer une vision télescopique du projet, de la ville à l’architecture, il est au service d’une ré-urbanisation interactive et spontanée.

La démarche prospective mise en place pendant huit mois se décompose en plusieurs points.
Sept sites représentatifs d’un rapport spécifique de la ville à l’eau ont été choisis pour mener une analyse comparative. Cette étude permet de dégager des principes, des axes d’approches et des logiques, qui nourriront le système pour le projet. Par système, nous entendons une association de composantes formulant la génétique d’un projet aqua-urbain. Appliqué à un site, il mutera avec les spécificités locales, sociologiques, culturelles et climatiques pour faire naître deux projets : un projet urbain et un projet architectural.
L’approche multiscalaire a donc été possible grâce à un processus fondamentalement informatisé. Notre démarche révèle un ensemble d’expérimentations informatiques, paramétriques et mathématiques, toujours au service de la réalité et de la philosophie du projet.

* montée ou baisse du niveau de marin lorsqu’elle a la même amplitude dans toutes les régions du globe

Étudiant(s)
Bénédicte Enou
Titre
New Orleans 2020
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2011