Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Architecture bonheur et banalité

Lise Moutard, Architecture bonheur et banalité
Grand projet, Architecture intérieure, 2015
Les pavillonnaires m'attendrissent et me font peur. J'envie leurs jardins et la quiétude des visages qui ont quitté le tumulte, pour se contenter du bonheur simple que dessinent la maison, les enfants, le chien et le jardin. Je les admire autant que je les méprise, pour leur honnêteté et leur humilité à affirmer, sans aucune revendication, que le bonheur se résume à ça.
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

Le logement que je propose n'est pas une solution ni une contestation, c'est une réaction aux dualités que m'inspire le bonheur dessiné par le pavillon. C'est un autre possible, dans un autre contexte. Un idéal qui est le mien.

Le projet consiste en un ensemble de logements améliorés, dans le sens où il propose des espaces supplémentaires à l'habitat. Ces logements se destinent aux urbains : aux pavillonnaires refoulés, aux collectionneurs de cactus sur rebords de fenêtres, à ceux qui n'ont plus de place sur leur balcon, à ceux qui n'en n'ont pas, à ceux qui aimeraient pouvoir laisser leur chaussures sur le palier, et faire le tour du pâté de maison, aux amoureux des golden retrievers, à ceux qui, comme tous, espèrent du gazon et une balançoire pour leurs enfants, des géraniums, un toboggan, et au barbecue de la brochure.

Cet ensemble de logements ne cherche pas à imposer une forme de bonheur particulier, il tend plutôt à rendre possible le banal comme l'exception, les passions comme les pathologies.
Pour cela, il y a ces endroits aux fonctions définies comme ce toboggan, et ces paliers dont chacun fera ce qu'il veut. Il y a cet endroit où j'avais pensé que l'on pourrait planter une tente pour une nuit à la belle étoile, mais cela peut tout aussi bien être une promenade à teckel.

Étudiant(s)
Lise Moutard
Titre
Architecture bonheur et banalité
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2015