Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

La Gambiarra

Basile de Gaulle, Romée de la Bigne, La Gambiarra
Grand projet, Design objet, 2013
L’improvisation fait partie de notre quotidien. Elle est instinctive, naturelle, et souvent même délibérée. Ainsi, dé-poser son manteau sur le dossier d’une chaise est un acte de “détournement” si prodigieusement répandu qu’il nous pousse à ré-intérroger le porte-manteau. Certaines de ces solutions improvisées s’imposent et se propagent comme des réflexes. Parce qu’elles sont récurrentes elles s’installent, remplaçant même parfois les objets adéquats. D’autres, plus singulières et ponctuelles, permettent à chacun de négocier avec le manque et de s’accommoder de l’inattendu.
  • Chauffer. Une plaque chauffante, un grille pain © EnsAD
  • Tourner. Un mixer. © EnsAD
  • Chauffer. Pour cuire un poulet de l'intérieur, réchauffer son équipement, cuire une tarte avec Thermo © EnsAD
  • Prendre. Ses livres avec soi, son chien pour une monture, une assiette en guise de couvercle. © EnsAD
  • Tourner et chauffer. Font un radiateur. Tourner et des assiettes remplies d'eau fraiche. Font un climatiseur. © EnsAD
  • Tourner. Une fourchette, une pale, une pelote de fil. © EnsAD
  • Chauffer. Son petit plat, ses cheveux, son grill © EnsAD
  • Chauffer. Deux bouilloires possibles. © EnsAD
  • Le maitre a su voir la règle que la chaise cachait. © EnsAD

Descriptif

Informations

En tous les cas, le système D nous dévoile une ré-interprétation du contexte par l’utilisateur. Il nous per-
met d’espérer que les objets ne soient pas seulement l’expression d’une fonction, mais aussi et surtout un support pour l’imagination.
Certaines situations nous poussent à observer autrement les objets environnants. Et quand nos clefs nous serviront à découper le scotch d’un colis, c’est parce que en plus d’être à portée de main, elles étaient suffisamment coupantes pour faire office de cutter. Parce que ces situations nous poussent à considérer les choses sous l’angle de leurs qualités et non de leur fonction. Parce que nous regardons nos objets pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils promettent de faire.
Et si notre quotidien n’était pas fait de fonctions spécifiques et abouties mais simplement de qualités. S'il nous offrait indépendamment la qualité de chauffer, celle de prendre, de tourner ou de refroidir.
Autant d'objets en devenir, assemblables et capables de s'adapter à la diversité des quotidien. Ce projet est un hommage au singulier, à l'inventivité et au geste.

Étudiant(s)
Basile de Gaulle, Romée de la Bigne
Titre
La Gambiarra
Type
Grand projet
Secteur
Design objet
Année
2013