Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Atelier de rencontres : Sentir et penser en Zero-G. Méditation sur la conquête de l’espace

Conférences / Colloques, le 06 février 2019
Mercredi 6 février à 18h30, avec Élie During, maître de conférences en philosophie.
  • D.R

Descriptif

Informations

Le thème de l’exploration spatiale continue de nourrir espoirs et fantasmes. Des sondes croisent au large de Jupiter, des rovers-photographes sillonnent la planète Mars dont on envisage la colonisation prochaine, l’image grotesque d’une voiture Tesla propulsée dans le vide sidéral se propage sur les réseaux sociaux… Pourtant l’essentiel se joue à quelques centaines de kilomètres de la surface terrestre : c’est l’affaire du vol orbital, inaugurée par Gagarine il y a un demi-siècle.
Notre hypothèse : l’expérience multi-sensorielle de l’apesanteur (impesanteur, micro-gravité, Zéro-G), pourvu qu’on en dégage les virtualités esthétiques et spéculatives, peut nous guérir de notre passion icarienne en nous délivrant des dramaturgies de l’élévation et de la chute, et plus généralement de la tentation du point de vue en « surplomb » inlassablement dénoncée par les philosophes.
Pour cela, nul besoin de se faire soi-même spationaute. On commencera par méditer cette formule lumineuse et sidérante : le vol orbital est, fondamentalement, une chute libre prolongée par d’autres moyens.
Ou ce qui revient au même : l’impesanteur ne consiste pas à s’arracher à la gravité, mais au contraire à s’y livrer intégralement, sans résistance. Nous proposons d’en acclimater l’idée dans nos vies terrestres, d’en produire des espèces de simulation au sol en l’envisageant comme un « exercice spirituel » : un vecteur de transformation de soi-même et de son rapport au monde. L’expérience du corps diaphane en situation de Zéro-G apparaît alors comme une variation sur un thème plus général : la transparence. Pour étayer cette intuition, on travaillera sur pièces, à partir de configurations d’espace sollicitant un regard « flottant » : variations sur la Terre vue du ciel, explorations picturales, représentations axonométriques, etc.

Élie During est maître de conférences en philosophie à l’Université Paris Nanterre et responsable d’un séminaire de 5e année à l’École des Beaux-arts de Paris. Il a participé à l’édition critique des œuvres de Bergson aux Presses Universitaires de France (Durée et Simultanéité, 2009 ; Le souvenir du présent et la fausse reconnaissance, 2012). Il est également l’auteur de Faux raccords : la coexistence des images (Actes Sud, 2010), et de Le Futur n’existe pas / The Future does not exist (B42, 2014). Dernier ouvrage paru : une édition préfacée du livre de Paul Langevin, Le Paradoxe des jumeaux : deux conférences sur la relativité (Presses de Paris Nanterre, 2016). Au mois de mars 2018, il a fait sa première expérience de zéro-gravité en vol parabolique dans le cadre d’une résidence de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du Centre national d’études spatiales.

Prochains rendez-vous, le mercredi toujours à 18h30 :

- 13 février : Fake rhinocéros, fake museum, avec Claude d’Anthenaise, Directeur du Musée de la chasse et de la nature (Paris).
- 6 mars : Valérie Mréjen, artiste.
- 10 avril : Fellini / Picasso. Avec Audrey Norcia et Matthieu Orléan, commissaires de cette exposition à la Cinémathèque (3 avril – 20 juillet 2019).
 

 

Informations

L'Atelier de rencontres de l'EnsAD
Les mercredis de 18h30 à 20h00

Entrée libre
EnsAD
(Amphithéâtre Rodin)
31 rue d’Ulm - 75005 Paris

Voir aussi

Rappel : l’Atelier de rencontres est en entrée libre, mais sacs et valises ne sont pas autorisés, l’EnsAD ne dispose pas d’un système de consigne.

Programmation:
Emmanuel Fessy
adr@ensad.fr
Facebook
Vimeo

Informations

L'Atelier de rencontres de l'EnsAD
Les mercredis de 18h30 à 20h00

Entrée libre
EnsAD
(Amphithéâtre Rodin)
31 rue d’Ulm - 75005 Paris