Facebook   Viméo     Twitter   Instagram

Menu

Formulaire de recherche

En ligne : Table-ronde Black Flower

Conférences et Colloques, le 23 mars 2021
Mardi 23 mars de 16h à 19h30. L’Ecole des Arts Décoratifs de Paris participe à la Saison Africa 2020, qui met à l’honneur la création contemporaine africaine, les débat d’idées et les échanges de pratiques artistiques.
  • © Elsa Prudent

Descriptif

Informations

En partenariat avec l’Institut français, la Fémis et le CNSAD, L'Ecole des Arts Décoratifs propose aux étudiant.e.s deux workshops dédiés  :  « bijoux auto-défense » organisé par un collectif féministe et queer fouhét-cù et « contre-récit » organisé par Pascale Obolo et la revue Afrikadaa, dont les rendus seront publicisés.

Le 23 mars, l'Ecole organise une table ronde animée par le collectif Black Flower, ouverte à tou.te.s. À partir d’extraits du travail de chaque invité.e, elle est l’occasion d’ouvrir la discussion et de réfléchir ensemble aux formes de résistances contre les discriminations dans les institutions culturelles - écoles d'art comprises.

Fondé il y a quelques mois à l’appel du collectif Black Flower, l’inter-collectif discute et partage des expériences, et prend la parole afin d’aborder collectivement les stratégies mises en place, de la lutte quotidienne et individuelle à l’action coordonnée, contre le racisme.

En présence des artistes
Maëlle Chabrillat
Luna Mahoux
Vinciane Mandrin
Elsa Prudent
Nora Barbier
Étienne Taye

Modération
Sophie Orlando
Franck Freitas Ekué

 

L'inter-collectif Collectif Black Flower

Le 23 janvier 2021 a eu lieu à l’espace Treize à Paris et sur Zoom une première réunion inter-collective contre le racisme en écoles d’art. L’initiative de cette réunion est née suite au constat par la revue Show et Black Flower de la multiplication des collectifs libérant la parole sur les discriminations. L'inter-collectif est une occasion de parler de sujets peu abordés, tels que les questions raciales, les enjeux anti-racistes et la blanchité dans le milieu de l’art.

Black Flower est un collectif Art noirEs, raciséEs et complices blanchEs. Il  a été en novembre 2020 autour de l’écriture d’un communiqué adressé en interne à la direction de l’École supérieure des beaux-arts de Bordeaux puis diffusé sur la plateforme documentation.arts, dans lequel elle exprime le besoin profond de décolonisation de la société en interpellant une institution publique. Elle conduit une réflexion sur les enjeux esthétiques de la décolonisation pour les artistes contemporain.e.s, et le besoin de dignité. Black Flower a un fonctionnement à plusieurs vitesses, et repose sur l’initiative individuelle de chacun.e de ses membres, la variété de leurs profils et de leurs habiletés.