Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

L'EnsAD à WantedDesign Brooklyn

Manifestations, du 16 mai 2019 au 20 mai 2019
Du 16 au 20 mai 2019, L’École des Arts Décoratifs participe à WantedDesign Brooklyn. Après une première participation remarquée en 2018, l’École des Arts Décoratifs revient à WantedDesign Brooklyn, plateforme internationale de réflexion, d’échanges et d’innovation autour du design de demain.
  • © Sabrine Sidki

Descriptif

Informations

L’École expose six jeunes diplômés et étudiants en post doctorat dont le travail a pour horizon une écologie globale : matérielle, sensorielle, économique et pédagogique.

Les notions de communauté et de responsabilité sont au cœur de la recherche de trois designers qui attribuent un rôle essentiel à l’artisanat et à des ressources locales et non-polluantes, dans un esprit Do-It-Yourself renouvelé. Ainsi Clara Kernreuter, designer objet, a-t-elle imaginé un éventaire ambulant d’information et de dégustation pour sensibiliser les Parisiens aux légumes de leurs potagers urbains et développer ce type de production agricole (Le Paris Potager, 2018).

De son côté, le créateur de mode et designer textile Adrien Testard (Collection Hors-champ, 2018) se présente comme "designer-paysan" : "C’est moi qui cultive, récolte, tisse le fil, coupe le tissu et coud le vêtement", indique-t-il. Issu d’une famille d’agriculteurs, ses œuvres sont aussi une façon de "revendiquer [sa] culture" et de "rassembler des souvenirs". Pour la designer objet Manon Véret (Une place en terrasse, 2018), il s’agit de la même façon de réhabiliter de façon critique l’usage du rotin tressé –  matériau symbolique des chaises des cafés parisiens.

Anna Saint Pierre et Gilles Baudoux, quant à eux, travaillent sur les questions de gaspillage et de recyclage. Gilles Baudoux, designer vêtement, a développé la marque SEMPERVIVUM Paris et présente une Zero Waste Jacket (2019), dont le titre donne le programme : aucun morceau de tissu n’a été écarté durant le processus de fabrication. Avec Rubble as Heritage (2018), la designer textile Anna Saint Pierre, de l’agence d’architecture SCAU, veut assumer la "vulnérabilité de l’architecture" comme alternative aux pratiques de restauration.
Elle s’aide des concepts de "transition circulaire" et de "guérison" pour "offrir de nouveaux modes de transmission", entre autres par la transformation des gravats et des ruines.
Et parce qu’un design durable prend aussi sa source dans l’observation attentive de notre relation intime au monde, l’École a souhaité présenter le travail de Mathilde Bourgon (Oculus I, 2018), dans lequel l'objet s'efface presque pour devenir une pure expérience sensorielle.

Informations

WantedDesign Brooklyn, Industry City
du 16 au 20 mai 2019, de 11h à 18h
274 36th Street, Brooklyn, NY 11232
Entrée libre

Informations

WantedDesign Brooklyn, Industry City
du 16 au 20 mai 2019, de 11h à 18h
274 36th Street, Brooklyn, NY 11232
Entrée libre