Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Rapport d'activité 2012

Descriptif

Informations

Deux étapes importantes ont été franchies en 2012 :

 

  • la sortie de la première promotion de diplômés bénéficiant du diplôme de l’École reconnu au grade de master ;
  • la mise en place de la direction de la recherche.

Ainsi, l’année écoulée a permis à la fois d’affirmer le haut niveau du diplôme couronnant le cursus en 5 ans et d’ancrer
plus profondément la dimension recherche dans l’établissement.
Le diplôme de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs a été délivré à 133 étudiants après la présentation de
leurs Grands projets et avis des jurys présidés par des personnalités extérieures. Pour la première fois, l’École a ouvert
ses portes au public pendant plusieurs jours pour permettre la découverte des Grands projets de tous les secteurs. La
remise des diplômes a eu lieu le 6 juillet.

<endresume>

La direction de la recherche s’est installée avec l’arrivée du directeur de la recherche en octobre 2012. Désormais,
cette organisation permet de donner plus de visibilité à EnsadLab dans le paysage national et international de la
recherche dont l’École est partie prenante.
L’École a également poursuivi sa collaboration active avec les institutions partenaires du PRES Paris Sciences et
Lettres (PSL). Le doctorat SACRe (Sciences, Arts, Création et Recherche) a été lancé dans le cadre de PSL sur la base
d’une formation originale, fondée sur la pratique et associant des artistes, des designers et des théoriciens autour de
la thématique « Arts et Sciences ». Sur une centaine de candidatures, 10 ont été retenues. Les SACRiens bénéficient
d’un contrat doctoral et d’une formation à la fois spécifique (par leur école de rattachement) et mutualisée.
Le programme de formation se déroulera sur 3 ans.

Par ailleurs, l’année a été ponctuée de moments forts, comme par exemple :

  • les Portes Ouvertes fin janvier avec une très grande affluence ;
  • des workshops et des invitations d’artistes réputés ;
  • des présentations des créations des diplômés, par exemple au Centquatre, à Pantin (dans le cadre des Designers’s Days), à Milan, à Helsinki, à l’Observatoire de Paris avec « Mode & Sens ».

Les semaines pluridisciplinaires des 2e années, dites « Plateaux », sur le thème du nomadisme, ainsi que des studios
partagés ont illustré le souci d’assurer à la formation des moments interdisciplinaires auxquels l’École est particulièrement
attachée.
La poursuite de la politique de diversification sociale des recrutements d’étudiants s’est notablement renforcée grâce
à l’aide déterminante de la Fondation Culture et Diversité avec laquelle l’École est entrée dans un nouveau partenariat
visant à soutenir, dès la classe de 1re, des candidatures de lycéens des zones d’éducation prioritaire au concours de
l’École.
Le nombre de boursiers de l’établissement (bourses CROUS et de la Fondation Odon Vallet) s’est ainsi sensiblement
accru et a atteint pour l’année 2012-2013, 25,38 % des étudiants. D’autres bourses sur crédits propres de l’établissement
ou sur des crédits de fondations ont également permis d’aider les étudiants pour des mobilités internationales.
Par ailleurs, grâce à Madame Chantal Berry-Mauduit et en collaboration avec l’Association des Anciens élèves de
l’École, le Prix Gautier-Delaye a été créé pour 4 jeunes diplômés qui bénéficient d’un atelier à la Cité internationale
des Arts pour un an. L’année 2012 a été, en outre, riche de très nombreux prix pour les étudiants et jeunes diplômés.
Au total, 12 prix leur ont été attribués dans le cadre de concours nationaux et internationaux.
Enfin, dans un cadre budgétaire contraint, l’École s’est dotée d’un nouvel outil susceptible de donner les moyens financiers
nécessaires à son action future. Aux côtés des subventions du ministère de la Culture et de la Communication,
des ressources complémentaires pourront être apportées par le Fonds de dotation de l’École créé en juillet 2012,
ouvert aux fonds de mécénat d’entreprises et de particuliers.

Il convient, par ailleurs, de souligner que l’année 2012 a été marquée par une interruption des réunions du Conseil
des Études et de la Recherche, les élus du CER (moins un) ayant décidé de ne plus siéger à partir de juin 2012. Les
groupes de travail mis en place en avril 2012, et dont une présentation des travaux était prévue en juin 2012, ont été
également suspendus par les élus du CER. Dans ces circonstances, la nécessité d’une réfl exion approfondie sur les
instances et leur fonctionnement est apparue. Cette réfl exion se développera en 2013. J’espère qu’elle permettra une
reprise harmonieuse et constructive des échanges avec l’ensemble des membres des instances.
Le rapport de l’IGAC (Inspection Générale des Affaires Culturelles), établi en octobre 2011, a été diffusé en avril 2012.
La synthèse fi gure en annexe 1.
Signalons également, qu’après l’accord du Conseil d’Administration, un partenariat a été conclu avec la Fondation
Bettencourt Schueller pour une durée de 5 ans visant à la création d’une chaire sur la thématique « Innovation et
savoir-faire ».
L’année 2012 a ainsi été une année dense pour l’École qui s’est confi rmée comme un foyer majeur de réfl exion et
d’innovation grâce à l’engagement de l’ensemble de ses équipes.
Que celles-ci en soient chaleureusement félicitées et remerciées.

Geneviève Gallot,
Directrice de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Partager cette page