Facebook   Viméo    Twitter

Décès de Jean-Paul Céalis, ancien enseignant à l'EnsAD

Pédagogie, 08 february 2019
Le plasticien et pédagogue Jean-Paul Céalis né en 1942 vient de décéder le 21 janvier 2019, après une longue maladie.
  • D.R

Descriptif

Informations

Formé à l’école des Métiers d’Arts il bénéficia d’une bourse pour les Beaux-Arts de Varsovie 1964/65 dans le célèbre atelier de l’affichiste d’Henrik Tomaszewski ; les innovations des cultures tchèque et polonaise de l’époque -le théâtre de Grotowski par exemple- et un troisième cycle à l’Institut d’Environnement récemment créé après Mai 68, le poussent à réfléchir et à créer des objets et des situations synthétisant ou mettant en cause divers aspects de la création.
En 1969, il intègra le corps enseignant de l’Ecole des Arts décoratifs où il fut, jusqu’en 2004 , l’un des professeurs majeurs, inventif, généreux, exigeant, innovant des pédagogies avec ses confrères, en rupture avec les lourdeurs de l’avant mai 68… Il milita durant plus de trente ans pour une création multiforme et ludique à l’opposé de la tranquillité des conformismes.
Bricoleur de génie, Céalis monta à partir de 1972 une série  de spectacles-objets interrogeant  les relations dialectiques entre espaces, corps, objets et lumières dont Jardin à la française ou Mémorial ou Chute de tension. Ces œuvres résolument plasticiennes mettaient en cause notre environnement quotidien en malmenant, déséquilibrant retournant, pliant les objets et leur relation à notre corps et à nos propres comportements. Certains de ses objets comme le Bavoir collectif, le Gilet vivarium ou la Jaquette culbuto furent expérimentés avec les étudiants de l’école. Les Arts déco perdent un grand fabricant d’imaginaire qui nous manque déjà. Salut Jean-Paul.

François Vermeil (février 2019)