Facebook   Viméo    Twitter

Entre ici et là, vers une dissolution temporelle

Pauline Legay, Entre ici et là, vers une dissolution temporelle
Grand projet, Architecture intérieure, 2018
RÉHABILITATION DES ÉTABLISSEMENTS BRUSSON JEUNE, VILLEMUR-SUR-TARN.
  • © EnsAD / Amélie Canon
  • © EnsAD / Amélie Canon

Descriptif

Informations

Les puissants établissements Brusson ont perdu le caractère flamboyant de leur âge d’or. Si le temps lui a ôté son éclat, l’ancienne manufacture de pâtes alimentaires et produits céréaliers de régime ne perd cependant rien de son caractère et de son aspect monumental. La trace d’une vie passée demeure très forte en ces lieux inanimés. La sensation d’une présence nous anime. Certes patinées par le temps, les tapisseries, le mobilier toujours en place, des armoires
remplies donnent l’impression que le site n’a jamais été complètement abandonné. Nous nous évadons dans ce qui « a été ». Inconsciemment notre mémoire réanime les espaces et les objets qui les composent. Tout repère spatio-temporel disparaît alors. Le temps à l’intérieur semble, de manière troublante, être en suspens. S‘écoulant de façon fluide et régulière à l’extérieur, il paraît soudainement immuable à l’intérieur. Nous sommes peu à peu enveloppés par une sensation de flottement entre deux temporalités qui nous sont étrangères : le passé, temps auquel on n’appartient pas et que l’on a jamais connu dans ces
lieux ; et le présent, temps auquel on appartient, mais qui n’existe plus dans ces lieux éteints.
Avec la dissolution de ce complexe industriel, c’est une partie de son identité que Villemur voit lentement disparaître. Car en Haute-Garonne, les établissements Brusson Jeune sont le témoin singulier d’une architecture industrielle centenaire, aux dimensions commerciales internationales, avec une empreinte forte sur la cité et le canton. Cependant, sans réaction de la collectivité, combien de temps restera-t-il à cet héritage patrimonial, avant qu’il ne rende son dernier souffle ? Un travail de mémoire est à réaliser en ces lieux qui ont tant marqué l’économie, l’architecture et l’histoire de la ville. Tel est l’ambition de ce diplôme, réalisé en collaboration avec la mairie de Villemur-sur-Tarn. Réanimer 34 000 m2 de patrimoine, et faire à nouveau rayonner le site dans la cité, mais surtout au-delà, comme à l’âge d’or de la manufacture, voici les objectifs de la réhabilitation proposée. La matérialité de cette dernière est guidée par la notion de flottement temporel. Qu’il soit mémoriel (histoire du lieu) ou matériel (matériaux du site), l’ADN Brusson se diffuse dans celui du nouveau projet. Cette dissolution s’opère par un processus de changement d’état de cette matière « génétique ». Emerge alors sur la friche endormie, un nouvel espace dynamique flottant entre
ici et là ; entre le passé et le présent.

Étudiant(s)
Pauline Legay
Titre
Entre ici et là, vers une dissolution temporelle
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2018