Facebook   Viméo    Twitter

Glissements, emprunts, appropriations

Antoine Le Brun, Glissements, emprunts, appropriations
Grand projet, Design vêtement, 2020
Collection féminine, qui insuffle une part d’onirisme et de surréalisme à un vestiaire.
  • © Fatiha Aggoune

Descriptif

Informations

Bousculant les points de suspension conventionnels du vêtement, le tissu se lie au bijou, la lecture de la silhouette modifiée s’allonge en faisant de l’oreille ou du cou un point de suspension du vêtement. 
Les visages masqués par de hauts cols ajoutent une part de mystère.
Les accessoires préservent la mémoire du corps et insufflent de la détermination : les boucles d’oreilles deviennent des empreintes, semblables à des prothèses. Les sacs gardent en mémoire les doigts de la main.
Mélange entre sophistication, fragilité et force, cette collection s’articule ainsi par des associations jouant sur les rapports de proportion, de confrontation de matières, de volumes et de couleurs.

Étudiant(s)
Antoine Le Brun
Titre
Glissements, emprunts, appropriations
Type
Grand projet
Secteur
Design vêtement
Année
2020