Facebook   Viméo    Twitter   Instagram

J’ai déterré quelque chose sur les septs collines

Tuana Bouvard, J’ai déterré quelque chose sur les septs collines
Grand projet, Design vêtement, 2021
La prostituée de Babylone est une prophétie biblique annonçant la fin d’un monde multiculturel, jugé décadent, au nom d’un idéal de perfection unique. Dans cette prophétie, la prostituée – figure à combattre – est la protectrice de cette diversité.
  • © Béryl Libault

Descriptif

Informations

Ce personnage a guidé le projet afin de déterrer sur les sept collines de la Ville Monde les souvenirs personnels et collectifs refoulés d’une identité multiculturelle qui refuse de se fondre dans le moule de préjugés monolithiques. À l’image de ce mythe, cette collection masculine et féminine réinterprète des héritages pluriculturels, et dénonce la censure, de manière subtile, au moyen de vêtements intrinsèquement engagés. Elle dessine à travers des carrures imposantes les contours des édifices multireligieux et leurs histoires émanantes.
Les vêtements sont habités d’une forme d’iconographie personnelle, culturelle et religieuse qui apparait en un clin d’oeil, comme le flash d’un souvenir enfoui. Ce projet vise à réinterpréter
l’histoire multiculturelle, violente et pleine de mystère de deux nations et de la ville natale de sa conceptrice : Istanbul.

Étudiant(s)
Tuana Bouvard
Titre
J’ai déterré quelque chose sur les septs collines
Type
Grand projet
Secteur
Design vêtement
Année
2021