Facebook   Viméo    Twitter   Instagram

Le jour des comptes

Christophe Tabet, Le jour des comptes
Grand projet, Art-Espace, 2022
Le jour des comptes (Yowm elhissab en arabe) est une expression qu’on utilise au Liban et dans le monde arabe. Cette phrase a plusieurs signification liés. Le fait qu’on paie toujours le résultat de nos actions ; bonne ou mauvaise, un jour il faut payer l’addition. Yowm elhissab signifie aussi littéralement la manière d’écrire en arabe le « jugement dernier ».
  • © Béryl Libault

Descriptif

Informations

Ce travail est avant tout un questionnement sur mon identité franco-libanaise. Depuis prés de 3 ans j’ai commencé une quête de savoir pour comprendre les raisons de la guerre civiles libanaise (1975-1995) et les conséquences de celle-ci. Je me suis nourrie des souvenirs de libanaise et libanais qui ont vécu pendant la guerre civile du Liban. Il m’est arrivé de frapper aux portes d’inconnu pour récolter des témoignages, d’acteur du conflit, victime et/ou bourreau. j’ai également visité des lieux où l’histoire de la guerre s’est écrit mais laissé dans l’oubli. Cette période obscure du Liban est encore tabou. Elle a laissé une cicatrice toujours ouverte dans la société libanaise. De nos jours le Liban traverse une crise sans précédent. l’état ne joue pas son rôle. il est gangrené par la corruption. Le pays est contrôlé par les mêmes seigneurs de guerre qui ont mis le Liban à feu et à sang durant le conflit. Tout manque au Liban. Il y a des problèmes partout (électricité, eau courante, éducation, alimentaire, pollution…) J’ai compris que le présent est le résultat des actions passées.
Aujourd’hui le Liban paie les conséquences de son histoire. Pour partager tout ce savoir accumuler et sensibiliser, j’ai réalisé un ensemble de pièce qui évoque certains maux du Liban. De l’influence de la guerre civile aux problèmes actuels. Tout ce qui fait les malheurs de ce pays mais aussi son charme. Car je ressens une dualité passionnelle entre peine et adoration pour ce petit pays qui est le mien. Je partage également sous forme de conte oral, une partie des témoignages récoltés. Ces récits racontés, apportent une grille de lecture supplémentaire. Les pièces font forme avec les événements exposés. La personne qui écoute ces récits se construit tout un ensemble d’images propres à lui, qui font partie de son imaginaire.

Étudiant(s)
Christophe Tabet
Titre
Le jour des comptes
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2022