Facebook   Viméo    Twitter

Comme les mousses. Objets du quotidien

Aglaé Miguel, Comme les mousses. Objets du quotidien
Grand projet, Design graphique - Multimédia, 2018
Les mousses végétales inspirent souvent en occident l'indifférence, la banalité, voire l'ennui. Pis, parsemant les herbes, elles sont traitées d'indésirables, d'invasives. Leur beauté et leur douceur sont pourtant célébrées dans tout le Japon. Des centaines de noms dépeignent leurs variétés « tout emplis de lanternes, de pinceaux, d'écureuils et de givre. » (Louange des Mousses, Véronique Brindeau). Il faut, pour les apprécier, changer de regard, de perspective. S'approcher, encore plus près, pour se noyer dans des nuances et des paysages d'une complexité infinie. Une écologie du détail qui sublime l'ordinaire.
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie

Descriptif

Informations

Au travers d’une série d’objets somme toute quotidiens, mais d’un « autre » quotidien car celui du Japon, qui rend leur banalité singulière pour l’œil occidental, j’ai tenté de créer un échange sincère avec chaque matériau, chaque technique, comme l’on travaillerait avec une personne. En appréhender les spécificités, les contraintes ; les accepter et les encenser. Kawai Kanjiro  écrit « We are not working alone. We are never working alone » en parlant du travail de l’artisan avec la nature. Comme le céramiste qui ne peut travailler sans le feu. Avoir le souci de laisser la nature du matériau, de la technique, définir la forme de l’objet, sans tenter de la déguiser, de la travestir pour ce qu’elle n’est pas. Alors, de ce quotidien, il y a eu un noren comme enseigne, des furoshiki comme emballages, des kokeshi comme jouets et objets décoratifs, une robe comme vêtement. Une éloge de la simplicité et du modeste à l’opposé d’une recherche de prouesses, d’exploits. Travailler sur le peu, peu de matériaux, peu de transformations, pour une beauté du détail et de la forme juste. Un travail d’archivage tente de rendre intelligible et compréhensible par le design cette recherche subjective et organique sur l'artisanat japonais. L'archive partage une clef de lecture des différents objets narratifs produits grâce à elle. Ces artefacts ordinaires racontent par leur formes, leurs visuels, leurs motifs, des histoires, des bribes de voyages. L’anecdotique en appelle à l’affect, l’intime, l’attachement aux choses donc, et à leur respect. Alors, comme les mousses, par cette production, sa mise en scène, je tente d’attiser un certain regard, un certain point de vue, centré sur le détail, l’infiniment petit une éloge de la matière et d'objets quotidiens.

Étudiant(s)
Aglaé Miguel
Titre
Comme les mousses. Objets du quotidien
Type
Grand projet
Secteur
Design graphique - Multimédia
Année
2018