Facebook   Viméo    Twitter

Niokobok

Lucie Saleh, Niokobok
Grand projet, Architecture intérieure, 2018
J’ai grandi au Sénégal, à Dakar, face à la mer, jusqu’à mes dix huit ans. Ma mère est française, mon père est libanais mais mon environnement a été l’Afrique. Dialoguer entre ces différentes cultures n’a pas toujours été simple et aujourd’hui j’ai choisi de conjuguer cette dimension pluriculturelle dans un lieu que j’affectionne : l’hôtel Calao.
  • © EnsAD / Amélie Canon

Descriptif

Informations

Situé face à la mer, cet hôtel a été conçu sur le modèle d’un village africain à l’occasion du premier Festival mondial des arts nègres à Dakar en 1966. Cet événement culturel visait à promouvoir l’identité africaine six ans après l’Indépendance du pays.
L’hôtel Calao a connu un franc succès durant plusieurs décennies, mais il est aujourd’hui dégradé. C’est à sa réhabilitation et à sa transformation que je me suis consacrée durant cette année de diplôme.
A Dakar, la diversité culturelle est forte mais les différentes communautés qui y vivent se rencontrent peu : les Sénégalais, les Libanais et les expatriés. Certains lieux sont fréquentés principalement par l’une de ces communautés et sont, de fait, évités par les autres. Mon intention est de transformer le Calao pour qu’il rassemble tout ces groupes autour de centres d’intérêts communs : la mer, la nourriture, le soleil et la musique.
Quoi de mieux qu’un tel prétexte pour la rencontre et le rassemblement ?

J’ai cherché une autre image à cet hôtel pour offrir un nouveau lieu aux Dakarois en renforçant l’identité architecturale, la singularité du site et en sublimant les éléments : la mer, le soleil, le vent, le minéral.
Entre la terre et l’horizon on se retrouve, on se rassemble, on est ensemble. J’ai conçu ce projet en adoptant le point de vue d’un visiteur à la manière d’un parcours ponctué d’images. De façon séquentielle j’ai dessiné des espaces indépendants les uns des autres comme des instants, des scènes en relation avec la matière. J’ai cherché à construire avec l’environnement, des matériaux naturels et des ressources locales, dans une logique d’écologie tout en ouvrant largement le site sur la mer.

Étudiant(s)
Lucie Saleh
Titre
Niokobok
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2018