Facebook   Viméo    Twitter

Menu

Search form

Tombolo

Elise Rigollet, Tombolo
Grand projet, Design graphique - Multimédia, 2017
Proposer un dispositif d’impression mobile et alternatif.
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux
  • © EnsAD / Laure Ledoux

Descriptif

Informations

Dans mon mémoire, j’explorais l’idée du designer nomade, et la durabilité de ces pratiques mobiles.
J’ai constaté que la plupart de ces designers reste dans le cadre d’un mouvement consumériste : une mobilité efficace certes, mais polluante, isolante et individualiste. Cependant, certains artistes proposent une forme de résistance à la vitesse et au néo-nomadisme, en prenant leur temps. Que ce soit avec Helen Mirra dans la marche (Half-Smiler, 2014), ou avec Field Experiments dans le design d’objet (Bali, 2013), ces artistes réinventent une créativité du quotidien qui s’inscrit en opposition à l’ère de la mobilité ultra-polluante : ils développent de nouvelles manières de déambuler dans l’environnement urbain ou encore des projets en lien avec l’artisanat local. Avec mon projet de diplôme, je vis des situations de déplacement long, et découvre si la mobilité peut être source de design. J’imagine un système qui permette de rendre compte de cette immersion de la manière la plus juste, avec mes outils de graphiste. Je décide de retrouver l’effort physique de la marche mais cette fois comme moyen de production graphique, et plus particulièrement d’impression.
Pourrait-on imaginer une impression alternative, et peut-être durable ? Avec la popularité réaffirmée des techniques d’impression manuelles (sérigraphie et impression Riso entre autres), j’ai pris conscience des marges d’expérimentations écosensibles qu’elles ouvraient. Je propose un dispositif qui permettrait de produire des images en série lorsqu’on est en mouvement. Ce print kit, Tombolo, propose un format différent et un autre système de couleurs que le global CMJN. Il me permet de jouer sur différents paramètres que l’industrie de l’impression : je valorise la lenteur, l’imperfection, l’instabilité de la couleur, un format de papier moins rentable, contrairement à la vitesse, l’efficacité. C’est un hybride entre impression Gocco et sérigraphie, totalement analogique et low-fi, et ses encres sont bio-dégradables. Avec ce projet, je transpose la fabrication d’une édition en mouvement, et je dessine un nouvel espace de création : un espace perméable, où les rencontres enrichissent l’édition créée, et qui permet de laisser des souvenirs là où l’on passe. La forme du dispositif est fluide, et son utilisateur peut créer sa propre encre, sa propre manière de créer des typons, et l’adapter à son mode de mobilité.

Étudiant(s)
Elise Rigollet
Titre
Tombolo
Type
Grand projet
Secteur
Design graphique - Multimédia
Année
2017