Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Les heures creuses

Tiffany Lemoine, Les heures creuses
Grand projet, Art-Espace, 2019
Je ne connaissais de la Grèce que l’histoire antique et la mythologie, de manière partielle et fantasmée. Le fétichisme de la Grèce antique a occulté les milliers d’années d’histoire qui ont suivi.
  • © Béryl Libault

Descriptif

Informations

Mon travail vise à restituer des souvenirs et constats urbains, nés durant ce que j’appelle « les heures creuses » : entre midi et quinze heures quand de longues siestes s’imposent, que tout commerce est suspendu, quand le soleil continue à brouiller les pistes et que la ville se fige. Les « heures creuses » sont aussi un temps entre hier et demain : malgré son aspect délabré, Athènes est inventive, surprenante et insoumise ; elle est en train de renaître à partir de ses propres débris. Dans mon travail, je détourne les matériaux pour retranscrire cette conversation matérielle, de manière plastique et poétique. Mes sculptures dialoguent aussi comme un kit d’assemblage : elles s’assemblent dans une composition personnelle pour traduire ma vision de la ville. Je compose dans l’espace, comme l’archéologue, formes, matières que je garde en mémoire. Je les restitue hors de leur contextearchitectural, à l’échelle autre que la salle. C’est ainsi que mes limites personnelles de laville deviennent sculptures. Entre la chambre des siestes secrètes et la brutalité de la rue, entre mythes anciens et contemporains, entre politique et poésie, entre souvenirs et constats, la somme de ces « heures creuses » compose les ferments de mes jours à venir.

Étudiant(s)
Tiffany Lemoine
Titre
Les heures creuses
Tipo
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2019