Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Identités déracisées

Charlotte Attal, Identités déracisées
Grand projet, Design graphique - Multimédia, 2020
À l’heure où la question identitaire est au coeur des débats politiques, où l’extrême droite prône la théorie du « grand remplacement » et où les militant·es antiracistes luttent pour la décolonisation des arts et de la société, les initiatives créatives deviennent indispensables pour interroger ce qui fait identité en France. Le projet Identités déracisées est une recherche sur rôle du designer face aux enjeux culturels, sociaux et politiques de notre temps dans la création graphique contemporaine.
  • © Amélie Canon

Descriptif

Informations

En février 2020 le projet donnait lieu à la création d’un atelier participatif appelé En cours d’identification lors du colloque Inscription en Relation organisé par Ruedi Baur au musée national de l’histoire de l’immigration. À cette occasion les participant·es de l’atelier étaient invité·es à un temps de discussion
et de création pour la réalisation d’affiches singulières autour de la question suivante :

Comment parler d’identité quand on est une personne racisée dans une France qui se dit aveugle aux couleurs ?
La crise sanitaire du Covid-19 et les mouvements anti-racistes internationaux qui ont suivi la mort de George Floyd le 25 mai 2020 déterminent la suite du projet.
Une collaboration artistique voit alors le jour avec Emelyne Chemir, designeuse produit et textile, pour la création de masques brodés à la main.
Nouvel objet du quotidien, le masque constitue une barrière contre le virus, mais il devient également un support de communication pour faire écho à l’actualité. « Bamboula », « Sale Arabe », « Chintok », des injures racistes sont brodées sur ces masques afin de montrer la banalisation du racisme ordinaire dans notre société. Mais cette démarche vise surtout à rendre visibles les marques durables laissées par le racisme sur les corps des personnes racisées, comme des cicatrices profondes sur leur visage.
Après la dénonciation et la prise de parole vient le dernier temps du projet, celui de l’éducation. Pour cela une édition est en cours d’élaboration. Elle réunira différents extraits d’ouvrages, podcasts ou publications récoltés lors des recherches pour le projet. Tout ça dans le but de permettre aux lecteurs et lectrices d’entrer pédagogiquement dans ces sujets d’identité et de questions raciales. L’édition sera imprimée en plusieurs exemplaires, de préférence en risographie, et aura pour enjeu de sensibiliser aux luttes antiracistes en France.

Étudiant(s)
Charlotte Attal
Titre
Identités déracisées
Tipo
Grand projet
Secteur
Design graphique - Multimédia
Année
2020