Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

J'ai vu midi

Claire Le Gal, J'ai vu midi
Grand projet, Image imprimée, 2018
Sans surprise, le soleil finit toujours par arriver. Entre deux pans de rideau, sa lumière glisse sur le tapis du salon. À cette heure, Grand-mère dort déjà. Rodolphe aussi d’ailleurs. Amar, lui, ne va plus tarder. Mme Antov a déjà baissé le rideau de fer du Platine. Quant à Léa et Tonio, ils observent les ombres des gens du soleil s’allonger sur le bitume. J’ai vu midi est une bande-dessinée localisée entre trois lampadaires. Il y est question de nuits et de ceux qui les vivent en journées ordinaires. Léa et Tonio en sont les protagonistes.
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie
  • © Béryl Libault de la Chevasnerie

Descriptif

Informations

Ecoles, foyers, rues, bureaux, commerces, transports publics; chaque jour nous transitons d'un lieu à un autre, machinalement. Chacun d'entre nous s'attache à accomplir un parcours qui possède ses propres leitmotivs. Nos corps se fondent dans des masses, comparables à ceux des anonymes qui nous entourent. Ainsi, l'espace métropolitain - cet ensemble de lieux où la relation entre les hommes n'est pas envisagée par ses instigateurs - nous observe-t-il nous adapter continuellement, changer de masque spontanément ; nos réactions ne sont pas partout analogues. Alors d'où provient cette capacité qu'a l'espace à nous imposer telle ou telle attitude, tel ou tel comportement ? L'espace public ne participe-t-il pas dès lors d'une forme de contrainte ou d'entrave à une certaine liberté ? À force de s'y observer agir de manière toujours plus contrôlée, sans cesse  plus déterminée, n'est-il pas temps de s'interroger sur les échappatoires qui s'offrent à nous ? L'authenticité de l'individu et de sa spatialité sont-elles possibles dans notre environnement contemporain ?

Étudiant(s)
Claire Le Gal
Titre
J'ai vu midi
Tipo
Grand projet
Secteur
Image imprimée
Année
2018