Facebook ENSAD   Viméo ENSAD    Twitter ENSAD

Office for Flaneurism

Fares Hadj-Sadok, Office for Flaneurism
Grand projet, Design vêtement, 2020
Dans cette autofiction-installation artistique, le sérendipe envisage le désordre de sa chambre comme un nouveau paysage et transforme les objets de son quotidien en objets surréalistes. Archivant l’ordinaire, collectant les preuves tangibles de son existence, puis les sublimant, il les fait correspondre avec son environnement. Ses chemises deviennent des enveloppes qui, en parcourant le temps et l’espace, s’affranchissent d’un corps pour exister dans la réalité d’autres personnes, s’enrichissant ainsi de nouvelles traces, de nouvelles histoires, de nouveaux passés.
  • © Fatiha Aggoune

Descriptif

Informations

Ses vêtements sont devenus des messagers qui abritent, en transparence, des objets glanés, dérobés à leur réalité. Un échiquier s’est métamorphosé en foulard, que l’on met autour de son cou, et qui finira par s’envoler. Des chaussures se logent dans la moquette et un carnet de timbre prend le pouvoir d’un ex-voto. Désormais, la chambre elle-même se transforme en un temple, non-lieu habité par des objets qui, à force de transformation appartiennent désormais à un entre-deux, ; héritages d’une sensibilité maintenant transmissible, maintenant universelle, qui a dépassé les contours d’une chambre pour se répandre ailleurs.

Étudiant(s)
Fares Hadj-Sadok
Titre
Office for Flaneurism
Tipo
Grand projet
Secteur
Design vêtement
Année
2020