Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Désolée d'avance pour la gène occasionnée

Mélissa Dellouche-Ladrat, Désolée d'avance pour la gène occasionnée
Grand projet, Art-Espace, 2018
Je vous prie d'excuser tout inconfort ressenti. Je vous prie d'accueillir votre gêne comme une vieille amie gaffeuse que l'on reçoit en souvenir du bon vieux temps et dont les gaffes nous attendrissent au moins autant qu'elles nous mortifient.
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

Ici un doigt, là-bas des fesses et plus loin une tranche de patate. Il  y a à boire et à manger. Elle n'est pas sérieuse cette amie... Elle souhaite l'être en son fort intérieur, mais vu de l'extérieur, je suis la première à me dire que c'est du travail d'amateur. Personne n'est dupe, un pénis dessiné au marqueur ne ballotte pas sous l'effet d'un pas chassé. Le réel y est vraisemblable. Le corps y est grossier, le ton léger et la taquinerie gentille.
Intérieur, extérieur, les choses sont ce qu'elles sont et sont ce que n'est pas leur contraire. Tous les individus présents le sont de bon gré. Tous les sexes se détachent d'une quelconque revendication militante. Sous mes soins, les personnes devenues personnages  s'abandonnent à la composition d'un petit monde idéal. Ils sont résiliants et me laissent chapeauter les détails qui nourrissent le tout.

Étudiant(s)
Mélissa Dellouche-Ladrat
Titre
Désolée d'avance pour la gène occasionnée
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2018