Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

LA « HALTE » : une amarre sociale

Marion Neira, LA « HALTE » : une amarre sociale
Grand projet, Architecture intérieure, 2013
Je m’interroge sur l’architecture comme outil et support d’une cause sociale. Le sujet de mon mémoire, l’espace des « Sans Domicile Fixe », a orienté ma réflexion sur les solutions d’accueil. J’ai exploré en détail le monde des SDF. La normalisation et l’aseptisation de la plupart des centres d’hébergement conçus par les architectes pose la question de la liberté des individus, et de l’humanisme des structures.
  • Espace d'attente niveau 1 © EnsAD / L.SUDRE
  • Espace intérieur d'une des habitations avec mise en situation © EnsAD / L.SUDRE
  • Accès aux sanitaire, une architecture qui se laisse envahir de toute part © EnsAD / L.SUDRE
  • Entrée dans le site © EnsAD / L.SUDRE

Descriptif

Informations

Je me suis intéressée à la ville de Toulouse, où j’ai pu rencontrer un centre autogéré d’accueil et mener des enquêtes sur les SDF. Toulouse est une ville en pleine mutation avec son patrimoine et ses enjeux sociaux, où se croisent un grand nombre de personnes de la rue. Le secteur de la gare, où tous les milieux sociaux se mêlent, avec une forte population de SDF, est le point stratégique pour mon implantation.

A l’inverse de ce qui est proposé par d’autres lieux d’hébergement, j’ai fait le choix d’offrir un espace à ceux qui ne veulent pas entrer dans une institution normée. Le lieu est une halte, un espace où les personnes ont la liberté de s’installer pour un temps et d’en partir. En terme pratique, il regroupe un hébergement provisoire, une adresse, des consignes individuelles, sert de support aux distributions de nourriture qui ont lieu près de la gare. Le centre prévoit aussi des espaces de discussion, une connexion internet et des bureaux pour l’accueil de médecins.

Trouver refuge, inverser certains codes : le plafond devient sol, les parois qui abritent sont des promenades...

Étudiant(s)
Marion Neira
Titre
LA « HALTE » : une amarre sociale
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2013