Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Lumières nocturnes

Lydia Ragot, Lumières nocturnes
Grand projet, Architecture intérieure, 2018
Torches, flambeaux, bougies à l’aspect vibrant et tremblant représentèrent autant d’éclats, de faibles lueurs qui permettaient aux habitants d’un foyer de se rassembler pour se retrouver, se réchauffer.
  • © EnsAD / Amélie Canon
  • © EnsAD / Amélie Canon

Descriptif

Informations

L’homme fabriqua au XIXe siècle ses sources de lumière artificielle. Les spécialisations et raffinements des lampes au fil des siècles déplacèrent, à l’apparition de la thermo lampe, les installations d’éclairages à l’extérieur.
Nos maisons abandonnaient alors la lumière, qui était pendant des temps immémoriaux son coeur, son centre vital; l’âtre.
Au delà de nos découvertes, certaines lumières nocturnes restèrent présentes et constantes; la lune ainsi que les organismes vivants dont émanent de la lumière dite bioluminescente. Il se pourrait que nos plantes en produisent un jour.
Et si les lumières, l’âtre qu’était la maison autrefois, se trouvaient dorénavant à l’extérieur de la maison ? Comment pourrions-nous utiliser ces lumières pour faire revenir l’âtre en son sein ?
Je vous propose une maison restituant un monde de sensations. La nuit tombée, mon lieu se modifie au grès de l’éclairage environnant.
Elle se distingue par une franche ouverture sur l’espace extérieur, dans la quête d’une communion avec la nature.

Étudiant(s)
Lydia Ragot
Titre
Lumières nocturnes
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2018