Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Made by melencolia

Marion Moskowitz, Made by melencolia
Grand projet, Art-Espace, 2015
Cette exposition est pensée autour d'une oeuvre culte de l'histoire de l'art: Melencolia I, de Dürer qui dépeint la mélancolie personnifiée et entourée d'une multitude de symboles.
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

Cette gravure est considérée comme une représentation de la mélancolie de l'artiste. Mais aujourd'hui, quels sens donner à ces symboles? Et quels symboles employer pour évoquer la mélancolie de notre société contemporaine?

Je tente de me détacher de cette oeuvre que j'affectionne particulièrement pour créer de nouveaux sens au travers d'une série de sculptures et d'installations qui mêle culture savante et culture populaire. Cette exposition se veut un hommage irrévérencieux où le kitch est roi. Les codes et les cultures se combinent pour créer une nouvelle iconographie contemporaine de la mélancolie. Peut-être est-ce une mélancolie qui m'est propre, ma vision désenchantée de cette société? Chacune des pièces de cette exposition fait référence aux différents symboles de la gravure de Dürer. Ils sont pourtant tous combinés à divers objets, symboles connus et repérables de la culture populaire, Ils convoquent tous une part d'affect, d'émotion liée à des objets souvenirs transmettant un à un leur histoire en combinant passé et présent, bonheur et mélancolie.

Cette ambivalence se retrouve telle une ritournelle dans chacune des pièces présentes:
L'environnement joyeux des jeux de la roue de la fortune s'associe au titre bien moins festif de la gravure;
Le polyèdre parfait de Dürer devient la tirelire de porcelaine prête à être brisée par un marteau d'étain;
Une fabrique de symboles est installée copiant ceux de l'artisanat tels de la camelote que l'on rapportera en souvenir de son voyage;
Un carré « magique », symbole des sciences et des mathématiques se lit sur des pèse-personnes déréglés;
La Mélancolie, personnage sombre de la gravure devient ce pastiche d'une statue que l'on offre en vision aux touristes;
Un défilé de diapositives nous livre un portrait chinois loin d'être flatteur;
Une table de bistro se trouve là, avec sérigraphiée sur le marbre, la fameuse gravure masquée par les verres de la fête de la veille;

Au final, on y découvre des produits dérivés de ma propre mélancolie.

Étudiant(s)
Marion Moskowitz
Titre
Made by melencolia
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2015