Facebook   Viméo     Twitter   Instagram

Menu

Formulaire de recherche

May this turn out amazing

Mathilde Albouy, May this turn out amazing
Grand projet, Art-Espace, 2022
J’envisage ce diplôme comme un paysage. Au centre, une étendue d’eau figée, stagnante, figure un marécage. Un lieu à la constitution dite « anormale », qui échappe à une distinction nette entre solide et liquide. Ce trouble en fait un espace où apparaissent des légendes, des créatures étranges.
  • © Béryl Libault

Descriptif

Informations

Ici, des figures féminines en émergent. Des mains, des cheveux et des torses se présentent sous la forme d’objets ambigus, séduisants mais aussi menaçants.

Le peigne, appuyé contre le mur, dessine une porte, bascule l’échelle. C’est le seuil d’une potentielle fiction.

On peut reconnaître des éléments qui appartiennent à notre réalité. Ce peigne, des bouteilles de gaz, des plombs de pêche. Je détourne ces éléments reconnaissables pour signifier que cette réalité n’est pas si éloignée de la nôtre.

Dans une idée de mise à l’épreuve presque alchimique, je décompose les objets, les ouvre, les meule, les roule, les accumule, pour en tirer de la magie.

Les matériaux choisis, tels que la cire, le plomb ou l’étain possèdent tous un potentiel de métamorphose. Ils ont auparavant adopté des formes différentes, peut-être même des usages différents, et se figent ici temporairement sous la forme de ces sculptures.

Ce marécage est pour moi l’opportunité de représenter un monde propre où co-existent plusieurs de mes pièces, mêlant science-fiction, féminisme, observation du vivant.
C’est un espace qui, par l’enchevêtrement de formes de vie diverses et de nombreux récits, possède un grand potentiel narratif. J’envisage la fiction comme un moyen efficace de cultiver des imaginaires différents, d’interroger des savoirs « établis ».

Étudiant(s)
Mathilde Albouy
Titre
May this turn out amazing
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2022