Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Tempête sous un crâne

Laura Reboul, Tempête sous un crâne
Grand projet, Scénographie, 2015
D’après La Tempête de William Shakespeare, ce projet reflète le point de vue d’Ariel qui, sur une île où règne la magie, est le serviteur attitré des magiciens de passage. Prospéro, son patron du moment, est un magicien depapier. Le monde auquel appartient Ariel est celui des Esprits, Prospéro celui des Hommes.
  • © EnsAD / Marie Genin
  • © EnsAD / Marie Genin
  • © EnsAD / Marie Genin
  • © EnsAD / Marie Genin
  • © EnsAD / Marie Genin
  • © EnsAD / Marie Genin

Descriptif

Informations

La confrontation entre ces deux univers permet à la magie de devenir réalité. Dans ce lieu utopique, presqu’un cirque, on trouve aussi Dalida dont Ariel est amoureux ainsi que Caliban, seul autochtone de l’île, réduit en esclavage par Prospéro. Un roi et sa cour, naufragés sur l’île, subissent la vengeance magique de Prospéro, des charmes puissants les poussant littéralement hors d’eux-mêmes. Ils deviendront alors spectateurs plutôt qu’acteurs de leur propre rôle. Le public prend donc place dans un espace qui évoque un cabaret avec ses fauteuils
rouges et moelleux, qui pivotent à 360°. Encerclé par la scène surélevée de l’île, le spectateur s’inscrit physiquement dans la morphologie circulaire de cette terre magique. Lorsque le spectateur a accompli un tour complet sur lui-même, les deux mondes se séparent. Ariel redevient un esprit libre et Prospéro redevient un duc et s’embarque pour Milan avec les naufragés. L’île est un cabaret hétérotopique, amené à exister encore après le départ de Prospéro, tout comme elle le fera sans aucun doute avec l’arrivée d’un autre magicien exilé.

Étudiant(s)
Laura Reboul
Titre
Tempête sous un crâne
Type
Grand projet
Secteur
Scénographie
Année
2015