Facebook   Viméo     Twitter   Instagram

Menu

Formulaire de recherche

Le temps coule comme un courant. n'arrêtant ni le jour ni la nuit

Yufei He, Le temps coule comme un courant. n'arrêtant ni le jour ni la nuit
Grand projet, Art-Espace, 2022
En 1937, mon grand-père maternel est né sur le sol chinois sous l’occupation japonaise et a passé son enfance sous la domination japonaise. En 1961, ma grand-mère paternelle a parcouru 12,5 kilomètres à pied, en véhicule et en train à travers 2 000 kilomètres jusqu’aux forêts vierges de l’extrême nord de la Chine, juste pour ne pas mourir de faim. Et l’appartement moderne que je loue aujourd’hui à Paris a été construit avant 1940.
  • © Béryl Libault

Descriptif

Informations

Je suis née dans l’une des régions les plus reculées de Chine, où les prisonniers étaient exilés dans la Chine ancienne. Je suis née dans un endroit où il n’y avait pas de bibliothèque, pas de cinéma.
Mon enfance se résumait à un voyage en train de 11 heures jusqu’à la capitale provinciale et à un autre voyage de plus de 20 heures jusqu’à Pékin.
Ma connaissance du monde s’est construite grâce à Internet et aux livres que j’ai achetés dans les grandes villes par divers moyens. J’ai toujours voulu partir loin, pour explorer un plus grand monde.
Cependant j’ai découvert peu à peu que le plus grand monde avait été détruit, ne laissant qu’un champ de ruines.

Étudiant(s)
Yufei He
Titre
Le temps coule comme un courant. n'arrêtant ni le jour ni la nuit
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2022