Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Les ténèbres portées par le soleil

Mathias Léonard, Les ténèbres portées par le soleil
Grand projet, Art-Espace, 2018
Mon travail se construit autour d’un moment, d’un instant imaginaire, celui d’un temps limité, fugace, un climax suspendu. Ce moment, c’est celui de l’éclipse solaire, temps d’une superposition astrale, d’une rencontre scénographiée, d’une fusion visuelle des contraires qui élabore ainsi une troisième identité. Soudain, à cet instant précis, la lumière semble issue des ténèbres, et celles-ci deviennent le centre même du halo lumineux.
  • © EnsAD / Mathieu Faluomi

Descriptif

Informations

L’éclipse est allégorie de l’exceptionnel, du syncrétisme, de l’amalgame entre les opposés fondamentaux, point de basculement. C’est le temps où les armes et
blasons, symboles des antagonismes, se transmutent niant leur usage propre, laissant leurs fonctions au rebut et révélant leur qualité d’objet dans leur simple essence. Ainsi les armes et dispositifs mortels se muent en formes fragiles dont la pratique, l’usage et la fonctionnalité sont niés par leur matière en temps qu’oeuvre. Elles se révèlent alors comme idées d’armes, elles se séparent de leur notion d’usage.

Ce n’est pas tant le dessin ou la forme qui m’interpellent mais l’univers qui transpire de cette même forme, son âme, sa nature première. Il faut aller la chercher loin, tapie sous l’accrétion culturelle de sens et de pratiques multiples, accrétion provoquée par le passage du temps . Si l’objet est marqué par sa double identité d’artefact fonctionnel et de pièce de collection *, il révèle aussi ici sa dimension symbolique et archétypale (...)

Étudiant(s)
Mathias Léonard
Titre
Les ténèbres portées par le soleil
Type
Grand projet
Secteur
Art-Espace
Année
2018