Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Bienvenue Mesdames, les femmes et l'espace public

Anouck Fenech, Bienvenue Mesdames, les femmes et l'espace public
Grand projet, Design graphique - Multimédia, 2013
Comme vous le savez, la condition des femmes en France s’est nettement améliorée : leur accomplissement personnel ne se résume plus seulement à l’art de s’occuper de leur intérieur, elles peuvent voter, avorter, divorcer, travailler, et bien d’autres choses encore... Nous ne pouvons que nous réjouir de tant d’avancées ! Cependant, certains points noirs demeurent. L’un d’entre eux, sur lequel j’aimerais attirer votre attention, se manifeste dans l’espace public, ce lieu de partage, ouvert à tous, ce lieu de la vie en communauté. Cet espace du vivre ensemble est le théâtre de nombreuses incivilités envers les femmes.
  • Le livre de témoignages © EnsAD / L.SUDRE
  • Le livre de témoignages © EnsAD / L.SUDRE
  • L'instalation éphémère © EnsAD / L.SUDRE
  • L'instalation éphémère © EnsAD / L.SUDRE
  • L'instalation éphémère © EnsAD / L.SUDRE
  • Le conte "Damoiselles & Damoiseaux © EnsAD / L.SUDRE
  • L'Opération "Salut mon mignon !" © EnsAD / L.SUDRE
  • L'Opération "Salut mon mignon !" © EnsAD / L.SUDRE
  • L'Opération "Salut mon mignon !" © EnsAD / L.SUDRE
  • L'Opération "Salut mon mignon !" © EnsAD / L.SUDRE

Descriptif

Informations

La première étape de mon projet a été l’élaboration d’une typologie des lieux et situations qui me paraissait personnellement désagréable en tant que femme dans l’espace public. Par choix, cette typologie ne comprend aucune situation punissable par la loi, elle se concentre uniquement sur ce qui est de l’ordre de l’incivilité. Les deux types de lieux retenus sont : les cafés presque exclusivement fréquentés par des hommes et la rue, la sortie de métro ou la place fréquentée par des bandes d’hommes. Les cinq types de situations retenues sont : se faire reluquer, se faire fixer, se faire suivre, se faire interpeller et se faire aborder. À partir de cette typologie, j’ai élaboré un questionnaire avec lequel j’ai réalisé treize interviews de femmes âgées de 16 à 49 ans.

La seconde étape de mon projet a été d'inventer des propositions, avec les outils du graphiste, pour rendre de ce phénomène d’incivilités plus visible et lisible. Les interviews de femmes sont retranscrites dans un livre, des extraits de leurs témoignages sont exposés sous forme d'installation graphique éphémère dans le quartier de la goutte d'or. Un conte relatant toutes les mésaventures d’une damoiselle dans l’espace public est imprimé à 400 exemplaires et distribué dans les rues. Un peu moins de 2000 stickers rouges, inversant les remarques sexistes habituelles sont également distribuées dans les rues de Paris pour l'opération "Salut mon mignon !". Une installation sonore de 3 minutes d'harcèlement de rue au féminin a été spécialement conçue pour que les hommes puissent expérimenter ce phénomène d'incivilités.

Ce projet tend à ne plus banaliser ces incivilités faites aux femmes, à ne plus les laisser partie intégrante de leur quotidien dans la ville. Mon propos à travers cette démarche est d’ensemencer une forme d’activisme contre cet incivisme sexiste, partagé entre hommes et femmes réconciliés dans un espace public partagé et respectueux.

Étudiant(s)
Anouck Fenech
Titre
Bienvenue Mesdames, les femmes et l'espace public
Type
Grand projet
Secteur
Design graphique - Multimédia
Année
2013