Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Sol-Refuge

Lambert David, Sol-Refuge
Grand projet, Architecture intérieure, 2017
Aux antipodes de la ville néo cybernétique, labellisée « smart city » ; nous allons nous intéresser... à la résilience du Bangladesh.
  • Ensad - Architecture intérieure 2017 © EnsAD / Camille Gharbi
  • Ensad - Architecture intérieure 2017 © EnsAD / Camille Gharbi
  • Ensad - Architecture intérieure 2017 © EnsAD / Camille Gharbi
  • Ensad - Architecture intérieure 2017 © EnsAD / Camille Gharbi
  • Ensad - Architecture intérieure 2017 © EnsAD / Camille Gharbi

Descriptif

Informations

Avec les bouleversements environnementaux sans précédents dont nous sommes témoins et avec l’approche du Congrès Climatique International, il nous a paru bénéfique d’observer plus en détail cette surprenante perception du monde, propre à la culture locale.
Les bangladeshis, pris à partie dans une négociation perpétuelle avec l’écosystème aquatique; considérent l’eau comme constitutive voire consubstantielle de leur developpement économique et social.
Cerné par les hauts plateaux indiens et gorgé d’eau, le territoire du Bangladesh s’est progressivement délité au cours du 21ème siècle, sous la conjonction de deux facteurs, l’un naturel et l’autre humain.
L’intrusion répétée de l’eau de mer dans le réseau hydrographique local d’une part et l’essor de l’aquaculture d’autre part a engendré la disparition du bon sol.
La dernière décennie a vu l’identité même du pays, tant sociale que territoriale, réagir à ces bouleversements en mutant pour s’adapter aux nouvelles configurations en place.

Étudiant(s)
Lambert David
Titre
Sol-Refuge
Type
Grand projet
Secteur
Architecture intérieure
Année
2017