Facebook de l'ENSAD   Viméo de l'ENSAD    Twitter de l'ENSAD   Instagram de l'Ensad

Menu

Formulaire de recherche

Chiffres clés

250 ans d'histoire, un modèle pédagogique unique, une ouverture sur le monde, de nombreux partenariats académiques et avec les entreprises les plus innovantes, placent l’École dans le cercle restreint des grandes écoles d’art et de design.

Descriptif

Informations

L’École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Date de création : 1766
Statut : établissement public d’enseignement supérieur relevant du Ministère de la Culture et de la Communication.

Etudiants :
722 élèves de la 1e à la 5e année
+ 64 élèves en 6e année (la 6e année a pour but d'aider les diplômés à finaliser un projet ou à s'insérer dans le monde professionnel)
+ 41 élèves doctorants et chercheurs EnsadLab dont 10 élèves Doctorants SACRe-PSL.
Au total : 827 élèves

Equipe pédagogique :
93 enseignants permanents
+ 175 intervenants extérieurs

Montant annuel des frais de scolarité :

  • Frais d'inscription : 433 €
  • Contribution vie étudiante et campus  : 90

 

L’Enseignement

Cursus et diplôme : 5 ans de formation consacrés par un diplôme délivré au nom de l’Etat et conférant le grade de Master.

10 spécialités : Architecture intérieure / Art-Espace / Cinéma d’animation / Design graphique/multimédia / Design objet / Design textile et matière / Design vêtement / Image imprimée / Photo/Vidéo / Scénographie.

Le Cursus en 5 ans

  • 1e année : enseignements communs
  • 2e année : début de la spécialisation dans l’un des 10 secteurs offerts
  • 3e année : approfondissement de la spécialisation
  • 4e année : réalisation et soutenance du Mémoire et stage professionnel
  • 5e année : réalisation et soutenance du Grand projet menant au diplôme
  • 6e année possible : finalisation d'un projet ou insertion dans le monde professionnel

Enseignements théoriques (histoire de l’art et des civilisations, sciences humaines, langues, conférences juridiques et économiques…),  techniques (morphostructure, sérigraphie, gravure, maquette…) et artistiques (dessin, peinture, sculpture, art mural..) et nouvelles technologies.

Cours, workshops, projets interdisciplinaires...

Tous les étudiants réalisent au moins une expérience à l’étranger dans le cadre de leur formation.
3 possibilités leur sont ouvertes :

  • Une mobilité académique dans une université (un semestre), non obligatoire.
  • Un stage professionnel en entreprise (au moins 3 mois), obligatoire, en France ou à l'étranger.
  • Un voyage d’études à l'étranger.

100% des étudiants réalisent un stage professionnel obligatoire en entreprise d’une durée minimale de 3 mois. Ce stage peut être effectué en France ou à l’étranger.

 

Innovation et Recherche

Un Laboratoire de recherche, EnsadLab

Cycle de recherche EnsadLab :

  • 8 groupes de recherche couvrant les champs de l’art et du design
  • 90 étudiants chercheurs
  • Nombreux partenariats avec les Universités de recherche et les entreprises.

L'École est membre associé de l'Université PSL

Doctorat d'art et de création SACRe – PSL

Participation à 2 LABEX (Laboratoires d’excellence) du Programme Investissements d'avenir : « Industries culturelles et création artistique » (IC-CA) en collaboration avec Paris XIII, et « Arts et médiations humaines » (H2H) en collaboration avec Paris VIII.

L'Ecole participe aussi à un programme européen et à un programme soutenu par l'Agence nationale de la Recherche (ANR) « Collaborated situated median » (COSIMA).

L'École est membre de la Conférence des Grandes Écoles et de l'ANdÉA .

 

Fonctionnement

1. Moyens

Budget : 13 millions d’euros environ
Superficie : 15 000 m2 sur 7 niveaux comprenant

  • 18 ateliers techniques
  • 2 amphithéâtres,
  • 1 galerie d’exposition
  • 1 bibliothèque de 25 000 livres, 2000 DVD, 100 journaux et revues et des centaines de milliers de ressources en ligne.
  • 1 matériauthèque de + de 6000 références
  • 1 cafétéria

2. Un réseau unique de 128 partenaires présents sur tous les continents.

3. Une Chaire “arts & sciences” / EnsAD-PSL, École polytechnique, Fondation Daniel et Nina Carasso.

4. Un fonds de dotation

 

Manifestations

1. Des cycles de conférences : « L'Atelier de rencontres » avec des acteurs majeurs de la scène culturelle contemporaine ; Les « Rendez-vous du design » qui reçoit les acteurs émergents du design; le cycle de conférence « Entrevue(s), des rendez-vous pour penser les enjeux du design graphique », ...

2. Une programmation événementielle : plus d’une vingtaine d’événements publics chaque année (expositions, workshops, défilé de mode, etc.) en France et à l’étranger.

 

Concours 2018-2019

  • Concours 1 : 2135 inscrits /  335 admissibles / 74 admis
  • Concours 2 : 773 inscrits / 139 admissibles / 48 admis
  • Concours 4 : 319 inscrits / 62 admissibles / 24 admis
  • Total 2018 : 3187 inscrits / 536 admissibles / 146 admis

Insertion professionnelle et carrières

1. Employabilité : 90 % des diplômés de l’École trouvent un emploi correspondant à leur qualification.

2. Débouchés : les diplômés exercent de nombreux métiers dans 3 grands champs autour de :

  • l’image : identité visuelle, édition, multimédia, habillage de chaîne, publicité, communication, illustration, signalétique, packaging, animation
  • l’espace : architecture intérieure, industrie du cinéma, scénographie, muséographie,  télévision, arts plastiques, théâtre…
  • l’objet : design industriel, création textile, mode, accessoires, mobilier, métiers d’art

3. L’École entretient des liens étroits avec l’ensemble des secteurs professionnels correspondant à ses 10 secteurs de formation .

 

Le saviez-vous ?

24% des élèves inscrits en 1e année à la rentrée 2018 sont boursiers.

Ils ont fait l’École des Arts Déco :

Michael Amzalag et Mathias Augustyniak M/M (Paris), Philippe Apeloig, Kader Attia, Yacine Ait Kaci, Pénélope Bagieu, Neil Beloufa, Mohamed Bourouissa, Ronan Bouroullec, Nathalie Crinière, Philippe Cazal, Céline Devaux, Kenny Dunkan, Mimosa Echard, Charles Garnier, Jean-Paul Goude, Hector Guimard, Camille Henrot, Pierre Huyghe, Henri Matisse, Annette Messager, Kunihiko Moriguchi – Trésor national vivant, Michel Ocelot, Philippe Quesne, Auguste Rodin, Anri Sala, Claude Sautet, Jérôme Savary, Jacques Tardi, Xavier Veilhan, Martin Veyron, Yiqing Yin etc.