Design Vêtement

Design vêtement crédit Béryl Libault

Le secteur Design Vêtement et Accessoire propose aux étudiants-es une diversité d’approches du vêtement et de l’accessoire, axées sur le savoir- faire, la technique, la conceptualisation artistique, théorique mais aussi expérimentale, face aux enjeux sociaux et environnementaux actuels.

    La formation

    La formation pose un regard critique sur une industrie jugée dévastatrice tant sur le plan environnemental que sur le plan humain. Elle accompagne les élèves dans leur engagement et la formulation de solutions innovantes au travers de chaque projet plastique.

    Construite sur une méthodologie progressive permettant à l’étudiant.e de développer une expérience et des compétences tant pratiques que théoriques.
    La formation Design Vêtement et Accessoire dispense à chacun.e les outils nécessaires au positionnement d’un créateur.rice au sein du monde de la mode, du vêtement et de l’accessoire - lequel évolue sans cesse, imposant de nouveaux paramètres écologiques, humains, scientifiques, théoriques et plastiques.

    • Comprendre un secteur d’activité, étudier son histoire, analyser ses enjeux, afin de se positionner avec pertinence et singularité.
    • Apprendre à conceptualiser, construire, structurer, modéliser, créer, avec le savoir-faire et les techniques indispensables au secteur, mais aussi en utilisant des matériaux et des modes de construction au plus proche de ses intentions. 
    • Une recherche écologique et durable au service de l’humain et de son environnement présent et futur, avec une perspective de zéro déchet.
    • Apprendre à connaitre et visiter les modes de fabrication passés ou présents en tenant compte d’une situation où l’économie du projet est vitale. 
       
    Design vêtement crédit Béryl Libault

    1er cycle, licence

    La licence se prépare en deux ans, après une première année pluridisciplinaire au sein de l’établissement, à l’issue de laquelle l’étudiant.e va choisir le secteur qu’il-elle souhaite intégrer. Pour les étudiant.es extérieurs.es en postulant à une entrée au sein du secteur en 2ème année, par équivalence.

    La 2ème et la 3ème année sont celles de l’apprentissage des fondamentaux de la création vestimentaire et de la conception d’accessoires.

    Ces deux années donneront le temps et les moyens d’acquérir une méthodologie créative, de bénéficier des enseignements techniques de mise en forme (moulage, patronage) théoriques et culturels (sous forme de cours magistraux réguliers, de conférences, de débats et d’échanges autour des questions sociales, environnementales et sociétales).

    Elles dispenseront des outils plastiques, formels, et des références iconographiques (cours d’Histoire de la mode et du costume, ateliers et partenariats) mais aussi pratiques (cours de maille, de modélisme, de montage et d’assemblage en atelier dédiés...), en respectant tout au long du processus créatif, l’économie de moyens, les nouvelles règles environnementales et en incitant au travail collaboratif afin de répondre aux nouveaux enjeux de la mode actuelle.

    Les expérimentations textiles et formelles, le bagage technique, le savoir-faire et les acquis en cours et en atelier sont là pour élargir les possibilités d’investigations créatives futures.

    2ème année :

    L’acquisition de bases techniques est fondamentale à la réalisation d’un projet conceptuel.

    Les cours de matières et textiles, les cours de maille permettent aux étudiants.es d’identifier les fondamentaux textiles et d’acquérir une sensibilité matière nécessaire à la cohérence matière/volume d’une création vestimentaire.

    • Cours de modélisme et patronage - travail en atelier.
    • Cours d’accessoires conceptualisation et modélisation.

    Elle se fait en parallèle de recherches iconographiques et expérimentales afin de proposer une vision inventive en réponse à une problématique donnée.

    • Cours de création vestimentaire.
    • Cours d’histoire de la Mode et du costume

    L’élaboration d’un mood-board composé de visuels issus de recherches iconographiques ou de maquettes personnelles permet à l’élève de construire son identité créative, de préciser ses intentions et de développer un langage personnel.

    *Ces exercices répétés en cours ou lors de Workshops développent le sens de la méthode nécessaire à la réponse d’une problématique ou la réalisation d’un projet et les prépare d’autant plus aux exigences du monde professionnel.

    • Workshops et partenariats avec des entreprises sur des sujets spécifiques.
    • Workshops pluridisciplinaires avec les étudiant.es d’autres secteurs pour inciter au travail collectif et au croisement des compétences.

    3ème année :

    La troisième année conforte les acquis de la deuxième année en les complétant et en les confrontant à des problématiques imposées lors de workshops et ou de partenariats avec des entreprises et des institutions culturelles.
    Au travers de ces différents projets impliquant des réponses créatives innovantes et précises, la formation s’intensifie pour amener l’étudiant.e vers plus de maturité et d’autonomie.

    La capacité à répondre à des situations concrètes dans un contexte professionnel donné, permet d’appréhender au mieux le secteur d’activité de son choix.
    Le bénéfice de ces acquis se prolongeant par un stage en milieu professionnel pendant l’été suivant le diplôme de licence (condition sine qua none de l’obtention de la licence).

    La 3ème année permet aux étudiant.es de faire la synthèse des apprentissages et des directions conceptuelles développées lors des différents projets collaboratifs pour concevoir un portfolio synthétique des travaux réalisés au cours des deux dernières années et comportant un projet personnel récent dont le concept, la réflexion et les créations sont clairement définis et soigneusement abouties.

    *A l’issue de cette formation de deux ans, à la fois pluridisciplinaire et spécifique au secteur, l’étudiant-e peut arrêter sa scolarité au niveau de la licence, ayant acquis les bases techniques, artistiques et théoriques lui permettant d’intégrer la vie professionnelle, de changer de spécialisation ou d’établissement pour compléter sa formation ou encore de poursuivre en Master au sein de l’Ecole des Arts Décoratifs, si obtention du diplôme de 1er cycle.
     

    2ème cycle, Master

    4ème année :
    Le cycle de Master forme les étudiant.es qui souhaitent répondre de façon innovante et singulière aux problématiques du monde de la mode, tout en précisant leur posture de créateur.rice  ou d’auteur.e, en utilisant le vêtement ou l’accessoire comme médium d’expression.

    Les cours de création vestimentaire et d’accessoires ainsi que les workshops et les interventions de studios créatifs extérieurs viennent développer le sens critique des étudiant.es dans l’appréhension de tout projet créatif, de façon à préciser leur posture vis-à-vis du monde professionnel (ateliers incitant au travail collectif, appréciations des rendus de projet par les étudiants.es).

    C’est une année de prise d’indépendance et d’approche du grand projet qui s’articule au travers de cours transversaux ou de workshops où les sujets sont partagés dans une volonté d’approfondissement des problématiques données et dans un souci de recherche, d’innovation et d’exigence.

    Le premier semestre permet de compléter la formation en postulant pour un semestre d’échange Erasmus au sein d’une université partenaire. 
    Une semaine PSL permet par ailleurs de confronter le designer en Design Vêtement et Accessoire aux pratiques de la science et de l’ingénierie dans le cadre d’un cours interdisciplinaire. 

    La préparation et la rédaction du mémoire (amorcé en 3ème année) occupe une place importante du second semestre. Accompagné par un directeur.rice de mémoire choisi au sein de l’Ecole des Arts Décoratifs, il est l’occasion de développer une réflexion personnelle autour d’une problématique dédiée et de nourrir la direction du futur projet diplômant.

    Les cours de secteur se poursuivent en parallèle mais d’une façon plus allégée, laissant l’opportunité aux élèves de travailler en toute autonomie au sein de l’atelier vêtement du secteur.

    Ainsi à l’issue de la soutenance du mémoire, les étudiants.es bénéficient d’un accompagnement concernant l’identification de leur grand projet. A la fin de l’année, des entretiens individuels en présence de plusieurs enseignant.es du secteur permettent d’échanger avec les étudiants.es sur les orientations créatives et l’approche conceptuelle du grand projet de l’année suivante.

    5ème année :
    Recherche et production du projet de diplôme :
    La 2ème année de Master permet à l’étudiant.e de développer une réflexion personnelle autour de la conception et de la production du vêtement ou de l’accessoire en vue de son projet de diplôme. Créé individuellement ou collectivement, il peut convoquer d’autres disciplines ou d’autres créateur.ices afin d’enrichir son imaginaire et son propos.

    Ce sera également l’occasion de préparer sa vie professionnelle, d’établir des contacts avec d’autres praticien.nes, de chercheur.es, d’autres fournisseurs et de constituer un réseau professionnel pour le futur.

    L’élève bénéficie d’une grande liberté et y est même très encouragé par les enseignant.es qui l’accompagnent dans sa démarche conceptuelle de façon à préciser sa singularité et son identité créative. L’accompagnement veille à la cohérence du projet et incite à ce que la production plastique associe l’imaginaire personnel à des problématiques contemporaines.

    La participation de professionnels du secteur à l’occasion de pré-jurys deux à trois fois dans l’année permet aux étudiant.es de bénéficier d’un regard extérieur et d’une grande expertise. La légitimité de la proposition créative, ses caractéristiques singulières et innovantes dans un secteur en constante mutation, sont ainsi constamment évaluées et débattues.

    Cependant les étudiant.es très engagé.es et intuitif.ves explorent depuis quelques années des champs très larges. Qu’il s’agisse de production artisanale ou industrielle, de costumes destinés à la performance, de pièces uniques, d’installation plastique, ou de scénographie autour du vêtement, ils questionnent nos modes de vie, nos modes de production et de consommation, notre rapport au corps et à l’enveloppe textile, et notre relation à l’autre. Ils interrogent et critiquent la répétition de nos pratiques, imaginent de nouveaux usages, de nouvelles façons de produire et des solutions créatives innovantes pour une meilleure interaction avec le monde.

    A la suite de la soutenance du projet de diplôme devant un jury professionnel (occasion pour l’étudiant.e de présenter son projet et d’expliquer le sens de sa démarche créative) se tient une monstration de tous les projets de diplômes, ouverte au public pendant plusieurs jours.

    Les jeunes étudiants-es diplômés-es poursuivent et perfectionnent leur pratique en intégrant des maisons de prêt à porter reconnues ou en travaillant pour de jeunes marques. Certains-es préfèrent développer leur propre projet en indépendant et font de belles carrières en ayant fait le choix d’une démarche singulière échappant au cheminement classique de créateurs de mode. (cf. Jeanne Vicérial, Clara Daguin).

    Les anciens diplômés-es du secteur Design Vêtement et Accessoire de L’Ecole des Arts Décoratifs intégré.es au sein des maisons et enseignes de mode, entretiennent des relations suivies avec les étudiant.es en scolarité afin de cultiver un réseau professionnalisant, en leur proposant régulièrement des stages au sein d’entreprises de renom.
     

    Enseignant·es

    Tous.tes
    Nom Fonction
    Romain Blot
    Anne Ferrer
    Concepteur volume textile
    Benjamin Monein
    Darja Richter-Widhoff
    Responsable pédagogique
    Gilles Rosier
    Directeur artistique